La Main Gauche

Alors Carcasse

CarcasseTexte : Mariette Navarro
Mise en scène et adatation : Frédéric Andrau
Comédienne : Stéphanie Daniel
Bande son et création lumière : Jean-Maurice Dutriaux

Carcasse, curieux personnage, à la fois drôle et tragique, au nom improbable et sans fonction, mais qui vit intensément, riche paradoxalement de désirs, d’attentes, de craintes, de refus. Aux prises avec le monde, avec les autres, avec l’époque, Carcasse se tient tout au bord d’un seuil qu’elle ne sait ni pourquoi ni comment franchir. Elle voudrait être contre, mais doit faire avec. Une bien embarrassante contradiction, qui engage une véritable épopée organique.

Soutiens : SACD, Musiques au Comptoir, la ville de Fontenay-sous-Bois et Fontenay-en-scènes.
Spectacle crée au Théâtre du Rond-Point dans le cadre des Pistes d’Envol

 

Quelques conseils utiles aux élèves huissiers

huissiersAfficheBdTexte de Lydie Salvayre
Mise en scène : Jeanne Mathis
Création son & lumières : Ivan Mathis
Avec Frédéric Andrau

LA MAIN GAUCHE avec KAÏROS THEATRE

Création les 23-24-25 avril 2011 au Théâtre Le Comédia – Toulon
Novembre 2011 à l’Espace Gérard Philipe – Fontenay-sous-Bois (94)
3 février 2012 au Théâtre Denis – Hyères (83)

DU 7 AU 29 JUILLET 2012 – THÉÂTRE ARTO – FESTIVAL AVIGNON OFF

La Petite Robe de Paul

PetiteRobeDePaul-charenton.inddDe Philippe Grimbert
Adaptation de Philippe Grimbert avec la collaboration de Frédéric Andrau
Mise en scène : Frédéric Andrau
Distribution : Fabrice Moussy, Valérie Gabriel, Andréa Brusque, Anna Strelva et Léa Wiazemsky
Assistante : Sylvie Amato
Scénographie : Goury
Lumières : Ivan Mathis
Costumes : Frédéric Cambier

Co-production La Main Gauche / Les Théâtres – Charenton le Pont – Saint Maurice / La Maison des métallos / ATC Théâtre de Saint-Maur.
Aide à la création du Conseil Général du Val-de-Marne. Avec le soutien de la ville de Fontenay-sous-Bois.
Parrainage Château de Christin (www.chateaudechristin.fr)

 

Les Justes

lesjustesDe Albert Camus
Mise en scène : Diastème
Comédiens : Frédéric Andrau, Jeanne Rosa, Linh-Dan Pham, Renaud Le Bas, Jean-Edouard Bodziak, Julien Honoré, Bertrand Combe, Damien Bricoteaux et Mathieu Morelle.
Lumières : Stéphane Baquet
Décor : Cécille & Georges
Costumes : Frédéric Cambier
Sons : Thomas Lefèvre

 

“En février 1905, un groupe de terroristes, appartenant au parti socialiste révolutionnaire, organise un attentat à la bombe contre le grand-duc Serge…” Thriller implacable, Les Justes parle de terrorisme, de justice, d’idéal et surtout d’amour. Cette pièce exalte ce qu’il y a de plus beau et complexe chez un être humain, son désir de rendre le monde meilleur et d’aimer son prochain, par-delà les souffrances, la folie et le sacrifice.

 

Co-réalisation Théâtre du Chêne Noir. Une co-production Fontenay-en-Scènes / Fontenay-sous-Bois.
Parrainé par le Chateau de Christin (www.chateaudechristin.fr).
Avec le soutien de l’ADAMI, et du FIJAD (DRAC et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur).
Avec la participation du Théâtre de la Méditerranée et du Théâtre Le Nickel / Rambouillet.
Diffusé et soutenu par Atelier Théâtre Actuel.

107 ans

affiche107ansDe Diastème
Adaptation : Diastème et Frédéric Andrau
Mise en scène : Diastème
Assistant : Damien Bricoteaux
Comédien : Frédéric Andrau
Lumières : Stéphane Baquet

« J’ai voulu raconter une histoire dans laquelle le temps, contrairement à l’adage, ne guérissait pas les blessures, une histoire d’amour absolue, à la fois drôle et terrifiante, qui puisse faire rire, faire peur et faire mal, comme la vie fait rire, fait peur et fait mal. J’ai voulu voir jusqu’où on pouvait aller par amour, quand on était prêt à lui dédier sa vie, quand on était prêt à aller jusqu’au bout. 107 ans, c’est l’histoire d’un garçon fou d’amour pour une fille. L’histoire de Simon et Lucie. » Diastème

Co-production Pépinière Opéra – La Main Gauche – Enfithéa
En partenariat avec la FNAC, Métro, Zurban, Nova, Fip Avec le soutien de Fontenay en scène, Les 4 saisons du Revets et le Théâtre de Grasse

La Tour de Pise

affichetourdepiseDe Diastème
Mise en scène : Diastème
Assistant : Damien Bricoteaux
Comédienne : Jeanne Rosa
Lumières : Stéphane Baquet

C’est toujours drôle quelqu’un qui tombe, ça fait toujours rire. Pourtant ce n’est pas très drôle ; la personne se fait mal mais nous, nous rigolons, nous rigolons vite, de peur d’avoir à en pleurer. LA TOUR DE PISE, c’est l’histoire d’une femme qui a peur de tomber, parce qu’elle a le sens du ridicule, ou de la douleur. C’est une comédie sur la douleur, voilà, une fantaisie sur la peur, un drame du ridicule.

Un visible Théo

afficheunvisibleDe Renaud Le Bas
Mise en scène : Frédéric Andrau
Assistant : Damien Bricoteaux
Comédiens : Renaud Le Bas et Valérie Gabriel
Lumières : Yvan Mathis

C’est la première journée d’école de Théo. Ses parents sont un peu angoissés, voire totalement fébriles face à cet événement. Théo est un enfant handicapé de 7 ans et, depuis 7 ans, ses parents ne se sont plus jamais retrouvés seuls. Ils n’ont qu’une journée de classe pour rattraper leur retard, pour apaiser leur colère et faire le deuil de l’enfant normal. C’est ce va et vient que nous suivons, entre identification et distance avec ce couple. Parfois en toute complicité, parfois en témoin, mais toujours dans l’humour du quotidien, de la simplicité de la vie.

Co-production La Main Gauche, Les 4 Saisons du Revest et Fontenay en scènes / Fontenay-sous-Bois.
En partenariat avec l’APEI les papillons blancs, l’URAPEI du Val de marne, l’association « Loisir Pluriel » et les éditions Autrement.

Inconnu à cette adresse

inconnu-afficheDe Kressmann Taylor
Traduction : Michèle Lévy-Bram
Mise en scène : Maurice Bénichou et Jean-Christophe Barbaud
Comédiens : Frédéric Andrau et Renaud Le Bas
Créateurs lumières : Yvan Mathis et Jean louis Floro

1932 : Martin Schulze, un Allemand et Max Eisenstein, un juif américain, sont marchands de tableaux en Californie. Ils sont unis par des liens plus qu’affectueux – fraternels. Le premier décide de rentrer en Allemagne. C’est leur correspondance fictive, entre 1932 et 1934, qui constitue ce petit livre, inédit en France, écrit par une américaine en 1938 et salué à l’époque, aux Etats-Unis, comme un chef d’œuvre. Incisif, court et au dénouement saisissant, ce livre capte l’Histoire avec justesse. C’est un instantané, une photographie prise sur le vif qui décrit sans complaisance, ni didactisme forcené, une tragédie intime et collective, celle de l’Allemagne nazie.

Co-production Planète Emergences, le Théâtre de Lenche à Marseille et la Main Gauche
En partenariat avec L’Histoire, FIP, Nova, Autrement, In Fact.
Avec le soutien de la Mairie de Paris

Contact

contact (@) lamaingauche.eu