Retour

Inconnu à cette adresse

La Main Gauche

inconnu-afficheDe Kressmann Taylor
Traduction : Michèle Lévy-Bram
Mise en scène : Maurice Bénichou et Jean-Christophe Barbaud
Comédiens : Frédéric Andrau et Renaud Le Bas
Créateurs lumières : Yvan Mathis et Jean louis Floro

1932 : Martin Schulze, un Allemand et Max Eisenstein, un juif américain, sont marchands de tableaux en Californie. Ils sont unis par des liens plus qu’affectueux – fraternels. Le premier décide de rentrer en Allemagne. C’est leur correspondance fictive, entre 1932 et 1934, qui constitue ce petit livre, inédit en France, écrit par une américaine en 1938 et salué à l’époque, aux Etats-Unis, comme un chef d’œuvre. Incisif, court et au dénouement saisissant, ce livre capte l’Histoire avec justesse. C’est un instantané, une photographie prise sur le vif qui décrit sans complaisance, ni didactisme forcené, une tragédie intime et collective, celle de l’Allemagne nazie.

Co-production Planète Emergences, le Théâtre de Lenche à Marseille et la Main Gauche
En partenariat avec L’Histoire, FIP, Nova, Autrement, In Fact.
Avec le soutien de la Mairie de Paris

Presse

Le Figaro, par Armelle Heliot
« Le spectacle retrouve la subtilité du texte de Kressmann-Taylor traduit avec précision par Michèle Lévy-Bram et les interprètes, très proches, laissent sourdre jusqu’aux plus troublantes proximités la gémellité contrariée de ces deux hommes dans la tourmente épouvantable de l’Histoire. Un moment très intéressant, sobre et rigoureux, mais touchant toujours.»

Le Parisien, par Sophie Rabiller
«La Maison des métallos présente une bouleversante adaptation d’Inconnu à cette adresse de Kressmann-Taylor. Un texte superbe, une histoire émouvante, très bien mis en valeur par le jeu des comédiens – Frédéric Andrau et Renaud Le Bas – qui ne peut laisser pernone indifférent.»

Tatouvu.mag, par Philippe Escalier
«Amour du théâtre et travail en équipe, insatiable curiosité des autres, Frédéric Andrau est aussi passionnant à connaître qu’épuisant à suivre! Les idées et les projets, pas plus que l’énergie, ne manquent à cet acteur charismatique qui vient d’être distingué comme révélation aux Molière pour La Nuit du thermomètre.»

attachés de presse : Pascal Zelcer et Jean-Philippe Rigault